Vous êtes ici : Accueil > L’établissement > DIRECTION de l’établissement > Elections des Conseillers généraux
Publié : 19 mars 2015
Format PDF Enregistrer au format PDF

Elections des Conseillers généraux

Dimanches 22 et 29 mars

Les dimanches 22 et 29 mars auront lieu les élections des Conseillers Généraux du département.

Pourquoi parler de ces élections sur le site du collège ? Tout simplement parce que le Conseil Général est en charge des constructions, des rénovations et de la maintenance des collèges mais aussi des personnels d’entretien et de restaurations.

Il a ainsi financé, à la demande du collège, (et quelle que soient les majorités politiques qui se sont succèdées) l’installation de bancs et de poubelles dans la cours, l’installation d’un immense parapluie au-dessus du portail pour que les élèves ne soient plus mouillés par la pluie lorsqu’ils attendent, la rénovation entre autres des toilettes et de la salle de permanence, la peintures de différentes parties de l’établissement, etc.
Mais, c’est aussi le Conseil Général ( même si cela ne fait pas officiellement de sa compétence) qui est à l’origine du passage au "Collège Numérique" avec la rénovation du réseau informatique et d’une nouvelle salle multimédia, l’installation de Tableaux Numériques Interactifs (TNI) dans toutes les salles, le financement de notre Environnement Numérique de Travail (ENT) ainsi que des ressources informatiques accessibles depuis l’ENT (dictionnaire numériques en français et en anglais, sites de soutien scolaire, de vidéos éducatives, de vidéos sur l’orientation, etc.).
Enfin le Conseil Général va au-delà de ses obligations en aidant aussi les établissements dans leurs politiques de prévention et d’orientation en finançant des interventions d’associations sur différents thèmes et en finançant une aide à la restauration des élèves par le dispositif RestauCollège .

Et tout cela n’est qu’une partie des compétences du Conseil Général.
[Source : site Vie Publique"]
"En effet la loi du 27 janvier 2014 désigne le département comme "chef de file" en matière d’aide sociale, d’autonomie des personnes et de solidarité des territoires. Le coût financier de ses interventions représente plus de la moitié de son budget de fonctionnement.

Son action concerne notamment :

l’enfance : protection maternelle et infantile, adoption, soutien aux familles en difficulté financière ;
les personnes handicapées : politiques d’hébergement et d’insertion sociale, prestation de compensation du handicap (loi du 11 février 2005) ;
les personnes âgées : création et gestion de maisons de retraite, politique de maintien des personnes âgées à domicile (allocation personnalisée d’autonomie) ;
les prestations légales d’aide sociale : gestion du revenu de solidarité active ;
la contribution à la résorption de la précarité énergétique.

Cette même loi de 2014 prévoit que, dans les conditions fixées par décret en Conseil d’État, pour la période 2014-2020, est confiée aux départements qui en font la demande tout ou partie des actions relevant du Fonds social européen.

En matière d’éducation, le département assure :

la construction, l’entretien et l’équipement des collèges.
la gestion de 100 000 agents techniciens, ouvriers et de service (TOS) (loi du 13 août 2004).

Quant à l’aménagement, son action concerne :

l’équipement rural, le remembrement, l’aménagement foncier, la gestion de l’eau et de la voirie rurale, en tenant compte des priorités définies par les communes (lois de 1983) ;
les ports maritimes de pêche, les transports routiers non urbains des personnes ;
une voirie en extension, soit toutes les routes n’entrant pas dans le domaine public national (loi du 13 août 2004), ce qui a entraîné un transfert d’une partie des services de l’Équipement.

Le département a également une compétence culturelle : création et gestion des bibliothèques départementales de prêt, des services d’archives départementales, de musées ; protection du patrimoine.

Dans les domaines partagés jusqu’à maintenant, le département peut intervenir pour accorder des aides directes ou indirectes au développement économique.

Cette liste de compétences est susceptible d’évoluer en fonction de l’adoption de textes en cours d’examen au Parlement début 2015 (projet de loi portant nouvelle organisation territoriale de la République - NOTRe)."

Tous ces équipements et services publics sont destinés de manière équitable à tous les citoyens sans autre limitations, pour certaines d’entre elles, que les ressources de chaque foyer. Le résultat de ces élections aura donc un impact très fort sur notre vie quotidienne et sur l’équité entre tous, sans dstinction de nationalité ou d’origine, ce qui nécessite donc un grande mobilisation de tous les électeurs.

Voir en ligne : Compétences des Départements